close
SantéSociété

Comment identifier et traiter les troubles sexuels chez la femme ?

femme lit sexologue

Comprendre et identifier les dysfonctions sexuelles féminines, communément appelées « impuissance », peut sembler simple à première vue. Une femme pourrait simplement se questionner sur sa satisfaction en termes de désir, de plaisir, ou de douleur lors des rapports sexuels, que ce soit avec elle-même ou avec un partenaire. Cependant, la complexité de la situation émerge lorsque la réponse est négative, laissant la femme se demander les raisons de cette insatisfaction. Selon les estimations partagées par divers experts, environ quatre femmes adultes sur dix sont touchées par l’absence ou la difficulté de désir sexuel, d’orgasme, ou de douleur, de manière sporadique ou permanente. Ce qui complique davantage la situation est que beaucoup de femmes ignorent qu’elles souffrent de ces problèmes, ainsi que les causes et les traitements possibles.

De nombreux facteurs peuvent déclencher des dysfonctionnements

Il existe une succession de domaines pouvant affecter la fonction sexuelle féminine et à ses dysfonctionnements, incluant la gynécologie, la psychiatrie, la sexologie, la psychologie, la philosophie, la sociologie, la physiothérapie, l’éducation sexuelle, la culture, et l’anthropologie. Lorsque des facteurs liés à ces domaines impactent la réponse sexuelle, cela peut déclencher des dysfonctionnements.

Deux mécanismes fondamentaux, liés à la procréation et au plaisir, sous-tendent la fonction sexuelle féminine. Des chercheurs, tels que William Master et Virginia Johnson dans les années 1960, ont étudié les réponses physiologiques et anatomiques de la sexualité féminine et masculine, proposant des traitements psychothérapeutiques des dysfonctionnements sexuels.

Plus tard, Helen Singer Kaplan a souligné l’importance du désir dans la réponse sexuelle. En 2001, la psychiatre Rosemary Basson a introduit une conception circulaire de la réponse sexuelle féminine, incluant la phase d’intimité. Contrairement au modèle masculin, ce modèle implique l’excitation même en l’absence de désir initial.

Le cycle de la réponse sexuelle féminine englobe l’intimité émotionnelle, la neutralité sexuelle, l’excitation sexuelle, le désir sexuel spontané, le désir réactif, et l’excitation et la satisfaction émotionnelle et physique. Les dysfonctionnements peuvent apparaître à n’importe quelle phase, souvent identifiés par la femme lorsque l’altération devient source de souffrance.

Comment repérer un dysfonctionnement sexuel féminin ?

La diminution du désir sexuel est souvent le dysfonctionnement sexuel féminin le plus courant. Bien qu’il puisse paraître facile de reconnaître que quelque chose ne va pas dans sa vie sexuelle, comprendre ce qui ne va pas et pourquoi peut être plus complexe.

Le moment, la fréquence et le niveau de détresse ou de difficulté sont des indicateurs clés dans le diagnostic du dysfonctionnement sexuel féminin. La durée et la fréquence des symptômes sont des éléments cruciaux à considérer. Chaque femme interprète ses propres signaux, et ce qui peut causer de la souffrance à une femme peut ne pas nécessairement en causer à une autre.

Bien que certains traitements puissent atténuer les symptômes, l’approche centrale consiste à identifier les causes sous-jacentes et à déterminer comment traiter le dysfonctionnement. Cela implique la collaboration de divers professionnels tels que des médecins, des psychologues et des physiothérapeutes.

Le dysfonctionnement sexuel féminin résulte généralement d’un trouble du désir, de l’excitation, de l’orgasme ou de la douleur génito-pelvienne. Les troubles du désir sexuel hypoactif se manifestent par une diminution du désir réactif, souvent constante ou occasionnelle. Les traitements varient en fonction des causes, telles que des effets indésirables de médicaments, des problèmes de santé mentale ou l’hypothyroïdie.

Le dysfonctionnement de l’excitation sexuelle se caractérise par des difficultés à se lubrifier et à s’exciter sexuellement, souvent influencé par des facteurs sociaux, religieux, éducatifs et psychologiques. Le dysfonctionnement de l’orgasme féminin, l’anorgasmie, peut résulter de diverses causes, y compris des problèmes d’éducation sexuelle et des malentendus culturels. Le dysfonctionnement de la douleur génito-pelvienne comprend la dyspareunie, le vaginisme et la vulvodynie, nécessitant des approches de traitement spécifiques, allant de la physiothérapie à la rééducation musculaire.

La compréhension et le traitement des dysfonctionnements sexuels féminins nécessitent une approche holistique impliquant divers professionnels de la santé. La prise en compte des facteurs psychologiques, physiques et émotionnels est essentielle pour répondre aux besoins individuels de chaque femme. Consulter un sexologue en ligne peut être un excellent moyen de régler les troubles sexuels chez la femme.

Causes des dysfonctionnements sexuels féminins :

Les sexologues spécialisés en gynécologie ou psychiatrie diagnostiquent les dysfonctionnements en évaluant la santé et les antécédents du patient, pouvant orienter vers d’autres spécialistes. La consultation gynécologique examine également d’autres problèmes gynécologiques.

Les médicaments, tels que contraceptifs et antidépresseurs, peuvent causer des troubles sexuels. D’autres facteurs incluent des problèmes de santé comme la dépression, l’anxiété, l’hypertension, le diabète, ainsi que des problèmes psychologiques, financiers, relationnels, l’ignorance du corps, des antécédents d’abus sexuels, des traumatismes, des changements hormonaux, la grossesse, la ménopause, la consommation d’alcool et de drogues, et des facteurs environnementaux.

L’évolution culturelle remet en question les normes de « normalité » sexuelle, soulignant l’importance de la diversité génitale. L’image négative de soi au niveau génital peut contribuer aux dysfonctionnements. La relation dans laquelle se trouve la patiente, y compris des relations abusives, peut également être un facteur majeur.

La communication ouverte avec les professionnels de la santé est cruciale, et les femmes devraient partager leur santé sexuelle avec leurs gynécologues pour obtenir le soutien nécessaire. L’estime de soi et le plaisir sexuel sont des aspects essentiels de la santé humaine.

Les dysfonctionnements sexuels féminins sont des problèmes complexes

En conclusion, les dysfonctionnements sexuels féminins sont des problèmes complexes résultant de divers facteurs physiques, psychologiques et sociaux. Les spécialistes, tels que les sexologues, en gynécologie ou psychiatrie, jouent un rôle crucial dans le diagnostic en évaluant la santé globale des patientes. Des causes telles que la prise de médicaments, des problèmes de santé mentale, des difficultés relationnelles, et même des pressions culturelles et esthétiques, peuvent contribuer à ces dysfonctionnements.

Il est essentiel de reconnaître l’évolution des normes culturelles et de promouvoir une diversité génitale saine. L’image corporelle positive et la communication ouverte avec les professionnels de la santé sont des éléments clés pour aborder ces problèmes. La prise en compte de l’estime de soi et du plaisir sexuel en tant qu’aspects fondamentaux de la santé humaine souligne l’importance de dépasser les conceptions traditionnelles de la sexualité féminine. Enfin, encourager les femmes à partager leurs préoccupations en toute confiance avec leurs médecins contribue à la recherche de solutions adaptées et à l’amélioration générale de leur bien-être sexuel.

Lire la suite ...
1 2 3 40
Page 1 of 40