close

Ecologie

MaisonEcologieShoppingSociété

Une recette de lessive maison efficace et réalisable en seulement 15 minutes

Une lessive efficace réalisable en 15 munites

Quand on pense aux lessives maison, il nous vient vite à l’esprit des inconvénients comme le compactage, les dosages inconnus, le nombre incalculable de recettes de lessives ou encore l’efficacité relative.

Grâce aux Ateliers Tallet, ces problèmes sont maintenant de lointains souvenirs pour celles et ceux désirant fabriquer leurs lessives bio.

Les Ateliers Tallet, c’est l’entreprise à l’origine de cette mini-révolution dans l’univers du DIY : en plus de proposer une recette de lessive maison percutante, ils vous apprennent à la fabriquer de manière dématérialisée de chez vous.

Une recette puissante

La recette DIY qu’ils mettent à disposition permet de fabriquer une lessive maison totalement liquide (et sans artifice), et ce peu importe le lieu ou la température de stockage.

Mieux encore, la lessive ainsi produite est efficace sur tous types de textiles (même les plus délicats), à toutes les températures (de 20 à 95°C), et sur tous types de taches. Une prouesse !

Ceci est rendu possible par leur passif de fabricant de détergents écologiques qui leur a permis d’adapter la lessive authentique qu’ils vendaient en magasin au modèle DIY, tout en conservant les taux de principes actifs, responsables de l’efficacité.

Facile à fabriquer

La lessive maison by Les Ateliers Tallet n’est pas seulement terriblement efficace. Elle est aussi très facile à fabriquer. Selon les fondateurs, en seulement 15 minutes, on pourrait fabriquer au moins 3L de lessive DIY.

Choix restreint mais décisif de composants, facilité des liaisons chimiques, supports variés, et exposé clair sont les explications de ce temps record. Sans compter la dextérité qui devrait venir avec le temps et permettre d’améliorer encore un peu plus ce chrono.

Quand on sait que les français passent de moins en moins de temps à faire le ménage, ceci n’est pas un détail anodin ; et pourrait aider un nombre significatif de « diyeuses » qui ne s’en sortent plus.

Disponible sur Internet

Si vous souhaitez savoir où est dispensé ce cours, la réponse est : sur internet. Mais pas en visio, comme certains de leurs concurrents proposent.

Les Ateliers Tallet ont une nouvelle fois innové en proposant du e-learning : de l’apprentissage en ligne avec différents supports : vidéos (enregistrées), des podcasts (version audio seulement) et des supports écrits à consulter et/ou télécharger.

Grâce à cette méthode d’apprentissage démocratisée par des plateformes comme Udemy, vous pouvez apprendre à votre rythme, d’où vous voulez.

Il n’y a pas de rendez-vous ni de déplacement. Tout se fait sur internet, tout en ayant un support technique disponible par e-mail pour celles et ceux ayant des questions sur le cours ou le produit fini.

Décidément, avec leur atelier lessive DIY écologique, Les Ateliers Tallet ont fait un sans faute ; avec une recette efficace, un apprentissage s’adaptant à tout le monde, et une facilité de fabrication.

Si vous hésitez entre votre lessive industrielle fétiche ou une recette de lessive lambda, une nouvelle option s’offre à vous !

Lire la suite ...
SociétéEcologie

AdBlue : une solution anti-pollution efficace pour les véhicules diesel

diesel adblue

En attendant le “tout électrique” ou la démocratisation des véhicules fonctionnant à l’hydrogène, le recours à l’AdBlue pour “dépolluer” les émissions des véhicules diesel est une solution qui a prouvé son efficacité.

Origines de l’AdBlue

L’AdBlue a commencé à être utilisé dès le milieu des années 2000, avec l’émergence de normes européennes anti-pollution de plus en plus restrictives. D’abord obligatoire sur les poids-lourds équipés de moteurs diesel, cette solution s’est peu à peu répandue dans le secteur automobile jusqu’au milieu des années 2010.

Fin 2015, la législation européenne a imposé aux constructeurs automobiles et utilitaires d’équiper l’ensemble de leurs véhicules diesel de moteurs moins polluants. Après avoir testé différentes solutions destinées à réduire les émissions de gaz à effet de serre, celle qui s’est avérée la plus efficace a été la technologie SCR (réduction catalytique sélective).

En effet, couplée à l’AdBlue, elle permet de réduire jusqu’à 80% les émissions nocives (NOx) issues des véhicules diesel.

Fonctionnement de la technologie SCR

Comment fonctionne la technologie SCR ? C’est très simple : lorsque le moteur d’un véhicule diesel équipé de cette technologie fonctionne, de l’AdBlue est injecté à la sortie du moteur. Arrivées dans le catalyseur SCR, les molécules d’oxyde d’azote mélangées à l’AdBlue se changent en vapeur d’eau et en azote.

Ce qui sort du pot d’échappement du véhicule est donc composé à 80% de substances totalement inoffensives pour l’homme et l’environnement.

Plus d’infos sur l’AdBlue

Faire régulièrement l’appoint d’AdBlue

Revers de la médaille, un moteur diesel équipé d’un catalyseur SCR ne peut fonctionner que s’il y a suffisamment d’AdBlue dans le réservoir dédié. Autrement dit, lorsque le réservoir d’AdBlue est vide, attendez-vous à ne plus pouvoir démarrer !

Néanmoins, inutile de paniquer : tous les véhicules fonctionnant à l’AdBlue affichent des messages d’alerte pour rappeler au conducteur qu’un plein d’AdBlue est nécessaire.

Dans la majorité des cas, une icône “AdBlue” ou “Urea” s’affichera dans un premier temps sur votre tableau de bord. Ensuite, un premier message vous avertira qu’il vous reste 2400 km à parcourir avant l’arrêt total du véhicule. Entre temps, selon la marque et le modèle de votre voiture ou utilitaire, des rappels réguliers apparaîtront sur votre tableau de bord.

Bien entendu, il est vivement recommandé de remplir votre réservoir d’AdBlue dès l’apparition des premiers avertissements. Il serait dommage d’attendre la dernière minute et de tomber bêtement en panne au milieu de nulle part…

Où trouver de l’AdBlue ?

Si le témoin AdBlue s’affiche sur votre tableau de bord, c’est le moment de faire le plein d’AdBlue ! Où faut-il aller pour se ravitailler ? Il existe plusieurs manières pour remplir rapidement votre réservoir d’AdBlue.

La première méthode (la plus simple) consiste à passer commande d’un bidon de 10 litres d’AdBlue sur internet. Bien sûr, cela sous-entend que votre réservoir d’AdBlue peut encore vous permettre de tenir quelques jours, le temps de recevoir chez vous le précieux liquide.

Deuxième possibilité : vous rendre à une station-service équipée d’une pompe AdBlue pour véhicules légers ! Si les pompes AdBlue se démocratisent peu à peu, sachez qu’il n’est pas toujours aisé d’en trouver, notamment en province.

Enfin, vous pouvez vous rendre chez votre garagiste habituel, qui pourra se charger de faire une “mise à niveau d’AdBlue” contre une somme forfaitaire. Si la date de révision de votre véhicule approche, profitez-en pour faire d’une pierre deux coups

Lire la suite ...
SociétéEcologie

Ce qu’il faut savoir sur les photovoltaïques

ce-quil-faut-savoir-photovoltaiques

A l’heure où la question des ressources énergétiques prend une certaine importance, les panneaux photovoltaïques deviennent une ressource irremplaçable. Avec des avantages incroyables tant pour l’environnement que pour le portefeuille des consommateurs, elles constituent l’une des options d’énergie renouvelable les plus populaires. Vous voulez en savoir plus ? Lisez la suite !

Que sont les panneaux photovoltaïques ?

Les panneaux photovoltaïques sont des dispositifs composés de cellules qui convertissent le rayonnement solaire en énergie électrique grâce à l’effet photovoltaïque, sans utiliser de combustible. Ils sont utilisés comme générateurs de puissance dans le système. Ils peuvent produire plus d’énergie que ce dont un ménage normal a normalement besoin, et les prix des panneaux photovoltaïques ne cessent de baisser.

Si nous pouvions tous profiter de ces outils, nous n’aurions plus besoin de recourir aux combustibles fossiles, une source non renouvelable qui nuit à l’environnement. Les modules ou panneaux photovoltaïques ne doivent pas être confondus avec les panneaux solaires thermiques, qui sont esthétiquement similaires mais ne sont utilisés que pour la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage.

Panneaux photovoltaïques : De quoi dépendent les performances des panneaux solaires ?

Lorsque vous décidez d’installer un système photovoltaïques, vous devez d’abord garder à l’esprit qu’au prix des panneaux photovoltaïques, il faut ajouter le coût de l’installation et des autres accessoires nécessaires.

À titre indicatif, on peut dire que le coût d’une installation se situe entre 5000 et 7000 €/kWh (en fonction de la taille) et que le coût de maintenance, principalement pour le nettoyage, est généralement assez faible et représente environ 1 à 1,5% du coût total de l’installation. Cependant, il n’est pas possible de fournir des prix standards car trop de variations entrent en jeu dans la détermination du coût, notamment :

  • Le type de système à installer ;
  • Le type de panneaux photovoltaïques choisis ;
  • La marque des panneaux solaires.
  • D’autre part, le rendement est principalement influencé par
  • La situation géographique du bâtiment (France du Nord, centrale ou du Sud) ;
  • L’orientation du toit et donc le degré d’exposition solaire ;
  • La taille de l’installation.
  • Panneaux photovoltaïques

La composition du panneau photovoltaïque

Cet élément est le cœur du système, la face exposée au soleil étant recouverte d’une protection en fibre de verre. Cela signifie que même la pire tempête de grêle n’endommagera en aucune façon les cellules. Les cellules forment la couche sous-jacente et sont soutenues par un élément en plastique qui confère au module sa rigidité. Un cadre en aluminium anodisé (résistant à la corrosion) entoure l’ensemble. Enfin, en dessous se trouve une boîte d’où sortent les câbles de connexion.

Le système de production d’électricité, que nous appelons communément une centrale, se compose de trois éléments de base :

  • Le panneau photovoltaïque lui-même ;
  • L’onduleur ;
  • Les batteries ;
  • Le compteur.

Comment fonctionne un panneau solaire ?

Le processus de conversion de l’énergie solaire en électricité a lieu grâce aux cellules qui, connectées en série, constituent le module. Chaque cellule est constituée de deux couches superposées de silicium, un matériau semi-conducteur. Le silicium est traité de manière à ce qu’un côté de la cellule ait une charge positive et l’autre une charge négative (ce que l’on appelle le « dopage »), créant ainsi une différence de potentiel électrique entre les deux côtés.

Pour faire simple, le rayonnement solaire fait bouger les électrons dans le matériau semi-conducteur et les fait circuler dans la cellule photovoltaïque pour produire un courant continu.

Lire la suite ...
EcologieSociété

Qu’est-ce qu’un produit pulvérulent ?

Les matières sont de différentes natures et ne peuvent pas notamment être transportées aussi facilement les unes que les autres. Par définition, un produit pulvérulent peut être assimilé à l’aspect d’une poudre. L’adjectif « pulvérulent » vient d’ailleurs tout simplement de là. Cependant, un matériau ou un produit pulvérulent est un composésolide constitué de fines particules, peu ou même pas du tout liées entre elles qui peuvent parfois avoir le comportement d’un liquide à l’instar de la farine du boulanger par exemple ainsi que le précise ce site Internet. Il s’agit de poudre ou « presque ».

Exemples de produits pulvérulents

Les matériaux composites sont très souvent à classer parmi les matières pulvérulentes. Ainsi, nombre d’objets sont conçus à partir de métaux. La farine, si elle évoque évidemment ce caractère, n’est pas ainsi la matière la plus transportée. Le charbon, mais aussi les engrais appartiennent également à cette famille de produits pulvérulents.

Il existe donc des familles de pulvérulents alimentaires et non alimentaires. Cela nécessite d’avoir des solutions de transport adaptées et bien entendu différenciées pour le bien-être et la santé des consommateurs finaux. Par ailleurs, l’industrie est de manière générale très consommatrice de ce type de matériau (ne serait-ce que pour le charbon qui est encore très utilisé en Europe).

Comment sont transportées les matières pulvérulentes ?

Que ce soit pour les engrais ou pour la farine, le transport doit se faire sur les routes par camion-citerne. Il en existe de différents types et certains camions permettent de déposer à la verticale la citerne pour créer un réel silo. Ainsi on peut voir deux types de citernes :

  • La citerne « plate » ou dite « à pis », la vidange se faisant par-dessous via des orifices coniques ;
  • La citerne appelée « basculante ». Celle-ci est soulevée vers l’arrière un peu comme dans le cas d’un camion-benne que l’on voit pour le transport des gravas.

Côté ferroviaire, le transport se fait de la même manière, en gros et en grande quantités en multipliant le plus souvent les wagons-citernes lors des déplacements.

Lire la suite ...
SociétéEcologie

Les sapins en vente dès aujourd’hui

Le gouvernement vient de faire passer le décret, afin de pouvoir laisser les Français acheter leur sapin pour Noël. Les fleuristes, les grossistes, les magasins de bricolage, et les grandes surfaces vont pouvoir vous proposez dès aujourd’hui des sapins à la vente.

Le Norman est reste bien évidement le préféré des Français, avec plus de 70% des ventes sur le marché !

Il faut savoir que les sapins qui sont mis à la vente ne sont pas coupés dans les forêts mais dans des fermes de sapin élevé pour cette occasion. Cependant les écologistes ne risquent pas de se satisfaire de cette manière de faire, sachant qu’aujourd’hui on propose des sapins en plastiques ré-utilisables, qui ressemble comme 2 gouttes d’eau au vrai sapin !

Lire la suite ...