close

Travaux

TravauxMaison

Les EPI importantes pour les artisans

casque de chantier EPI

Les EPI ou les Équipements de Protection Individuelles sont indispensables pour chaque artisan. D’ailleurs il faut noter que certains sont obligatoires dans le cadre de leur travail et d’autres sont spécifiques par rapport au métier de l’artisan. Parfois les métiers de l’artisanat peuvent être dangereux, comme par exemple les travaux d’élagage, de soudure, ou de meulage et bien d’autres qui peuvent faire des dégâts irréparables. En effet, là ou dans un bureau une petite faute comme faire tomber un café au sol n’a pas de lourdes conséquences pour l’utilisateur, avec une tronçonneuse en main je vous laisse imaginer ce que peut donner une petite faute d’inattention surtout si vous n’avez pas d’équipements de protection individuelle (EPI). Nous allons voir dans cet article les EPI les plus courants que l’on retrouve pour les artisans et leur utilisation

Le choix de vos EPI

Alors bien évidement, au niveau des équipements de protection individuelle vous allez pouvoir en trouver soit en magasin de bricolage, soit dans un magasin spécialisé dans votre secteur d’activité. Les équipements que vous allez trouver ont un gros delta de variation de prix parfois pour la « même » protection. Si cette « même » protection est annoncée, il faut savoir que parfois les matériaux de fabrication des équipements de protection individuelles changent ce qui va faire changer le cout. Par exemple pour des paires de chaussures de sécurité, nous allons les retrouver à des prix commençant dans les alentours des 40€ puis certaines paires à plus de +200€ ! Il faut prendre en compte que c’est souvent la qualité du produit qui va jouer sur son prix. Les paires de chaussures de sécurité à bas prix feront ce pourquoi vous les acheter c’est à dire protéger vos pieds en cas de chute d’un objet, cependant elles ne tiendront pas dans le temps, et au niveau du confort vous ne pourrez jamais la comparer à une paire de chaussure de sécurité haut de gamme ! Il en va de même pour le masque de protection, qui en plus aujourd’hui est très utilisé sur les chantiers malgré la grosse demande pour lutter contre la pandémie actuelle. Il est important de bien définir vos besoins avant de passer à l’achat de vos équipements de protection individuelles, et surtout de vous posez les bonnes questions, si c’est un équipement que vous allez devoir porter toute la journée, vaut mieux mettre le prix et être à l’aise à 100% toute la journée !

soudeur EPI

Les critères européens de sécurité

Les équipements de protection individuelles sont soumis à des critères Européen bien précis et doivent répondent à un cahier des charges rigoureux afin de pouvoir être accepté comme EPI pour les artisans. Il faut savoir que ces critères sont classés en plusieurs catégorie de sécurité allant de 1 à 3.

  • Catégorie 1 : Elle regroupe les EPI de protection contre les accidents dits mineurs c’est à dire bien souvent des accidents ou la blessure est plus ou moins sans conséquences.
  • Catégorie 2 : Elle enveloppe les EPI de protection contre les accidents pouvant être de niveau intermédiaire
  • Catégorie 3 : C’est la catégorie des EPI offrant une sécurité maximale à l’artisan contre toutes blessures graves voir mortel selon les cas.

Vous pouvez en savoir + directement sur le site de l’AFNOR

Une liste des équipements de protection individuelle pour les artisans

artisan protection

Vous avez compris que chaque artisan qui travaille dans une branche spécifique va avoir besoin d’EPI qui lui son propre, cependant nous allons retrouver des EPI qui sont valables dans plusieurs corps de métier que nous allons voir ci-dessous :

  • Le casque de chantier : Il est idéal si vous travaillez dans une zone avec des charges au dessus de vous
  • Les gants de protection : Malgré parfois la difficulté de leur utilisation gênant la précision des doigts, ils sont obligatoires dans certains corps de métiers pouvant entrainer des dommages irréversibles sur les mains.
  • Les chaussures de sécurité : De nombreux métiers ont besoins de chaussure de sécurité, d’ailleurs même en dehors de l’artisanat, il peut vous être demandé de porter une paire de chaussure de sécurité lorsque vous allez pénétrer dans une usine, ou des locaux de stockage.
  • Des lunettes de protection : Utilisé surtout en laboratoire, elles sont aussi très utile pour les métiers de l’artisanat où la coupe des objets provoques des éclats pouvant blesser vos yeux

En tant qu’artisan, vous devez être équipé des EPI lors de vos travaux et de vos chantiers surtout que certains EPI sont obligatoires. En tant que particulier qui embauche un artisan vous pouvez être sensible à l’artisan qui prend le soin de travailler en toute sécurité chez vous et vous pouvez aussi consulter notre article sur comment bien choisir son artisan.

Lire la suite ...
MaisonTravaux

Comment bien choisir son artisan pour ses travaux ?

Des travaux entrepris par un artisan pourront nécessairement vous être salutaires. Cela, à condition qu’ils soient accomplis diligemment. Trop souvent, des artisans peu consciencieux sabotent le travail que vous leur avez confié sans que vous ne puissiez vous en rendre compte. Quand les premiers défauts commencent à apparaître, alors, il est déjà trop tard. Qui plus est, les cas où les artisans peuvent être présentés comme responsables des avaries sont rares.

Pour cette raison, il est impératif de se renseigner sur un artisan avant de le recruter pour ses travaux.

Les risques encourus à choisir le mauvais artisan

Un artisan est tributaire d’un savoir et de compétences qui échappent aux profanes. Le plus souvent, à moins d’avoir quelques connaissances en matière de bricolage, vous ne pourrez jamais déterminer si le travail accompli est valable ou non, vous en remettant au professionnalisme de l’artisan que vous avez recruté.

Or, beaucoup d’artisans comptent sur la méconnaissance de leurs clients pour produire un travail finalement bâclé. Afin de ne pas être pris au dépourvu, vous devrez prendre des soins particuliers à déterminer l’artisan dont vous aurez besoin.

Privilégiez le bouche à oreille

Un artisan fiable est un artisan qui, parmi sa clientèle, aura fait de nombreux heureux. Ne recherchez pas un artisan dont vous ne connaissez rien pour vos travaux. Recherchez plutôt un artisan dont vous pourrez déjà observer le travail. Il est du coup important de choisir un artisan proche de chez vous, par exemple une Entreprise générale de bâtiment à Lille si vous habitez dans le nord de la France.

Consultez vos amis et fréquentations pour savoir si ceux-ci ont connu des travaux analogues à ceux que vous compter organiser chez vous. Ceux-ci, alors, pourront vous recommander l’artisan auquel ils avaient fait appel.

Le bouche à oreille reste la meilleure manière de choisir son artisan. Dès lors où celui-ci a fait ses preuves, vous pourrez ainsi lui accorder votre confiance.

L’expérience d’un artisan parle pour lui

Un artisan qui peut se prévaloir de dizaines d’années d’expérience dans le métier est généralement plus fiable que ses concurrents. En effet, un mauvais artisan finit tôt ou tard par être trop connu des environs et perd des commandes.

La compétence d’un artisan se mesure en premier lieu à son expérience. Plus celui-ci aura de travaux à son actif et plus il sera potentiellement digne de confiance. Demandez néanmoins à ce dernier s’il peut vous présenter des photographies de ses travaux passés afin de vous faire une meilleure idée de ce dont il est capable réellement.

Renseignez-vous et posez les questions qui s’imposent

Précisément parce qu’un artisan malhonnête profitera que vous connaissiez peu de choses de son artisanat, il vous faut vous renseigner sur ce dernier. Apprenez les termes techniques et cherchez auprès de différents forums de consommateurs quelles sont les questions à poser dans le cadre de vos travaux et surtout, quelles réponses devront être attendues.

Si l’artisan à qui vous faites appel pour établir un devis n’est pas capable de répondre à ces questions ou se montre évasif, abstenez-vous de faire appel à lui. Un professionnel qui sait ce qu’il fait, en effet, saura vous expliquer le processus des travaux de A à Z.

Lire la suite ...
MaisonEntrepriseSociétéTravaux

Les principales missions d’une entreprise de nettoyage

On ne mesure que très rarement la nécessité et même, le caractère impératif voire indispensable d’une entreprise de nettoyage. Chacun, dans un environnement de bureau, ne saurait nettoyer son propre espace de travail de manière efficace.

Une entreprise de nettoyage recrute nécessairement des professionnels du nettoyage formés à ne laisser aucune trace après leur passage. Si votre environnement de travail reste toujours aussi impeccable jour après jour, cela tient au fait que des professionnels se chargent de l’entretenir en conséquence.

L’entretien de locaux concernés par une entreprise de nettoyage

Les entreprises de nettoyage, au regard de la surface qui leur est confiée, devront déterminer leur rythme de travail en conséquence. Cela, de sorte à ne pas gêner les personnes éventuellement présente d’une part, mais aussi pour gagner le plus de temps possible en envisageant le meilleur parcours de nettoyage.

Selon les types de sol concernés, la taille des bâtiments dont elles auront la charge, les entreprises de nettoyage devront nécessairement établir une fréquence de passage de sorte à assurer que les surfaces restent propres en toutes circonstances. Ces fréquences s’envisagent en fonction de nombre de personnes circulant et aussi, de la nature des activités pratiquées.

Cette fréquence peut alors être hebdomadaire ou bien quotidienne selon les cas qui leur seront confiés. Reste à vous de connaitre vos besoins en terme de nettoyage. Il faut savoir qu’aujourd’hui la plupart des entreprises proposent également des contrats flexibles. En effet avec le retour du télétravail, les locaux sont moins occupés et du coup ils ont moins besoin de nettoyage du à l’absence de plusieurs salariés. Vous pouvez adapter la fréquentation de l’entreprise à qui vous avez confier des tâches de ménages afin que celle-ci passe moins souvent dans votre entreprise.

En plus d’assurer l’entretien et le nettoyage, les entreprises comme par exemple la société grand-nettoyage.fr prendront surtout des dispositions en appliquant des produits pouvant justement prévenir la salissure. C’est à eux que revient la charge de déterminer le matériel dont ils auront besoin afin d’effectuer leur travail correctement et dans les meilleures conditions.

La question des déchets sera traitée par une entreprise de nettoyage

Un local donné, notamment une entreprise, génère énormément de déchets chaque jour. Individuellement, cela ne se mesure pas avec une petite corbeille, mais à titre collectif et, selon l’activité professionnelle concernée, les déchets peuvent être innombrables.

L’entreprise de nettoyage devra par conséquent s’assurer du suivi de ces déchets. Les corbeilles seront vidées toutes à la fois afin que les déchets ne s’accumulent pas. C’est ensuite à cette même entreprise de nettoyage de s’assurer de l’acheminement des déchets et de la vidange des poubelles.

Tout ce qui, de près ou de loin, a un lien avec l’émission de déchets, nécessitera forcément que l’entreprise de nettoyage soit concernée. L’entretien des locaux va bien au-delà du simple nettoyage conventionnel pour être parfaitement effectif.

Sols, surfaces et vitres sont concernés par une entreprise de nettoyage

N’espérez pas d’une entreprise de nettoyage qu’elle se contente de passer le balai uniquement. Les sols seront traités en fonction de la nature de ces derniers avec les produits adéquats pour chacun. Et cela, assez régulièrement pour ne pas laisser à ces derniers le temps de se salir.

Les espaces de travail constituent eux aussi des surfaces devant être nettoyées. À ce titre, une entreprise de nettoyage ne manquera pas de les faire reluire sans rien déranger.

Enfin, au-delà des sols et des surfaces, les entreprises de nettoyage nettoieront fréquemment les vitres afin d’entretenir leur transparence.

Lire la suite ...
MaisonTravaux

Quels sont les avantages et inconvénients d’un chauffe-eau thermodynamique ?

Le chauffe-eau thermodynamique est une solution de taille pour pallier tous vos soucis d’approvisionnement en eau chaude. Il permet de réguler la température corporelle due aux climats impérieux et hostiles. Bien que cet appareil soit salvateur, il n’est pas sans inconvénient. Quels sont ses atouts et ses limites ? Lisez cet article pour le savoir.

Les avantages de l’utilisation d’un chauffe-eau thermodynamique

Comme son nom l’indique, un chauffe-eau thermodynamique est un appareil électroménager dont le fonctionnement implique l’application de principe thermodynamique. Son utilisation présente de nombreux avantages, tant sur le plan écologique, économique que technique.

Contribuer au bien-être de son environnement

Le chauffe-eau thermodynamique dispose d’une pompe à chaleur qui récupère toutes les calories naturellement incluses dans l’air ambiant. Cette manœuvre aussi appelée aérothermie est effectuée dans le seul but de chauffer l’eau présente dans la bombonne du chauffe-eau. Une fois chaude, cette eau pourra être utilisée. L’eau chaude est ainsi obtenue par l’apport d’énergie renouvelable.

En effet, l’air est une source d’énergie inépuisable et constamment renouvelable. Durant toute la durée de vie de cette machine, elle vous fournira de l’eau chaude de façon continue et gratuitement. Cet appareil s’illustre alors comme un véritable atout pour l’environnement, car il contribue à réduire l’émission de gaz à effet de serre due aux besoins sans cesse croissants en électricité.

De surcroit, le chauffe-eau thermodynamique n’émet pas de dioxyde de carbone. Son usage à plein temps n’est donc pas nocif pour votre environnement. Néanmoins, pour bénéficier de tous les avantages qui accompagnent l’installation chauffe eau thermodynamique, il est préférable que vous confiiez cette tâche à un professionnel en la matière.

Économiser beaucoup d’argent

Vous n’êtes pas sans savoir que les appareils de chauffage d’eau participent à votre confort et à votre bien-être. Le problème, c’est qu’ils sont pour la plupart électriques. Cela peut malheureusement avoir un impact considérable sur le coût de vos factures. En installant un chauffe-eau thermodynamique, vous réduirez jusqu’à 70 % votre consommation en énergie électrique.

Ce chauffage a généralement une durée de vie d’environ 6 à 8 ans et son prix d’achat est assez accessible. La bonne nouvelle, c’est que vous pourrez atteindre une rentabilité avant la quatrième année d’utilisation. Le reste du temps équivaut à des années d’eau chaude obtenue gratuitement.

Par ailleurs, en optant pour cet appareil, vous serez éligible pour bénéficier de MaPrimeRenov, une aide financière venant de l’état. Cet apport du gouvernement réduira le coût d’acquisition et vous permettra d’obtenir une rentabilité plus vite que prévu. Elle vous aidera également à réduire chaque mois vos charges fixes.   

Avoir une meilleure organisation

L’ergonomie et la flexibilité technique du chauffe-eau thermodynamique sont prévues pour répondre à toutes vos attentes. Pour preuve, cet appareil peut être programmable et réglable manuellement. Vous prenez votre douche à vingt heures après votre service ? Vous n’avez aucun souci à vous faire. Il vous suffit de renseigner la température de l’eau ainsi que d’autres détails importants, et le tour est joué.

Tous ces avantages font que le chauffe-eau thermodynamique surpasse largement son homologue électrique. Ce n’est pas tout, cet appareil peut être jumelé avec des panneaux solaires. Cet atout ne fait que décupler son efficacité en lui permettant de convenir plus promptement à vos programmes, même les plus inouïes. Aujourd’hui, beaucoup de médias sociaux abordent le sujet des chauffe-eau thermodynamique. Il ne s’agit donc plus d’un simple appareil, mais d’une révolution déjà en marche.

Les inconvénients de l’utilisation d’un chauffe-eau thermodynamique

Malgré tous ses avantages, le chauffe-eau thermodynamique présente aussi des inconvénients.

Difficulté à s’accommoder aux différentes conditions d’utilisations

Un chauffe-eau thermodynamique est un appareil qui intègre une pompe à chaleur. Il inclut aussi une résistance électrique, car il récupère les calories dans l’air ambiant. Ceux-ci proviennent de la proximité avec vos divers autres appareils électroménagers, notamment la machine à laver, le réfrigérateur, etc.

Imaginez un instant que vous n’installiez pas ce système ou que la disposition de votre habitat vous oblige à isoler votre chauffe-eau. Le résultat est connu d’avance, votre appareil ne pourra pas répondre convenablement à vos besoins. L’eau ne sera pas assez chaude, et donc la résistance électrique prendra le relais. Pour une meilleure performance de votre chauffe-eau, il ne peut être installé partout. Les appartements par exemple sont exclus. De même, la pièce devant l’accueillir devra respecter des dimensions précises.

Indisposer le voisinage

Le chauffe-eau thermodynamique est une machine à bruit. Le ventilateur qu’il comporte est assez bruyant et vous ne pouvez ni l’installez trop près de votre chambre ni de celle des voisins. Au pire, il vous faudra prévoir un système d’isolation acoustique. Pour le mettre en place, vous devez vous apprêter à effectuer des dépenses supplémentaires.

En somme, le chauffe-eau thermodynamique est une révolution en matière d’approvisionnement en eau chaude. Malgré ses quelques inconvénients, elle est mieux adaptée aux foyers possédant leurs propres maisons et s’avère très rentable sur le long terme.

Lire la suite ...
MaisonTravaux

5 conseils pour passer un hiver au chaud

Vous avez horreur de l’hiver ? Vous trouvez cette saison inconfortable en raison du froid ?

Eh bien, si vous êtes de cet avis, c’est peut-être parce que votre maison ne vous permet pas de vous réchauffer convenablement après une dure journée à affronter la neige et le vent glacial.

Dans cet article, nous vous proposons quelques conseils qui, si vous les appliquez, vous permettront de passer un hiver bien au chaud chez vous. Qui sait si ce n’est pas ce qui vous fera apprécier cette période de l’année ?

1 – Prendre soin de sa toiture

Les lois de la physique sont claires, l’air chaud a tendance à monter alors que l’air froid se dirige vers le bas. Cela veut dire que si votre toiture n’est pas suffisamment étanche et comporte des brèches, votre maison pourrait perdre une bonne partie de sa chaleur par le toit. Sans compter que le froid pourrait se frayer un passage par ces ouvertures et entrer dans votre demeure. Il est donc essentiel de veiller à ce que votre toiture soit dans un état impeccable avant l’arrivée de l’hiver.

Et une fois que l’hiver sera bien installé, n’oubliez pas de faire appel à un service de déneigement de toiture ou d’enlever vous-même la neige de votre toiture avant qu’une trop grande quantité ne s’y accumule. C’est la meilleure façon d’éviter la formation de barrages de glace et les infiltrations d’eau par le toit.

2 – Faire la chasse aux courants d’air

L’automne est le nom de la saison qui précède l’hiver, mais celle-ci devrait aussi être surnommée la « saison du calfeutrage ». En effet, avant l’arrivée des grands froids, il vaut la peine de partir à la chasse aux fissures et ouvertures permettant des échanges d’air entre l’intérieur et l’extérieur de la maison et de les combler avec un produit scellant.

Portes, fenêtres, murs extérieurs et fondations sont tous des éléments d’une maison qui peuvent être calfeutrés afin de garder l’air chaud à l’intérieur et l’air froid à l’extérieur.

3 – Parfaire l’isolation de sa maison

L’isolation d’une maison est un autre facteur très important dans sa capacité à conserver sa chaleur et donc à vous tenir au chaud au cours de l’hiver. Sans une isolation adéquate, le froid extérieur pourrait voyager à travers les matériaux conducteurs et se frayer un chemin dans votre demeure.

Les façons d’isoler un bâtiment sont nombreuses (application de mousse isolante pulvérisée, installation de panneaux isolants, ajout de laine isolante, etc.), mais l’important est de vous assurer que toutes les surfaces en contact avec l’extérieur sont recouvertes d’un matériau isolant possédant une valeur R suffisante.

4 – Veiller à l’entretien de son système CVC

Le bon fonctionnement de votre système CVC (chauffage, ventilation et climatisation) est un autre ingrédient essentiel pour passer un hiver confortable. C’est grâce à lui que l’air chaud est distribué dans toutes les pièces de votre maison.

Cependant, pour vous assurer que l’air chaud peut circuler efficacement dans votre système CVC, il est important de vérifier que vos conduites de ventilation sont bien étanches et exemptes de saletés et de poussières qui pourraient les obstruer. Aussi, il vaut la peine de nettoyer ou de changer les filtres à air qui peuvent s’encrasser et nuire à la circulation de l’air chaud.

5 – Placer des tapis au sol

Pour augmenter votre niveau de confort pendant la période hivernale, n’hésitez pas à placer des tapis épais et doux sur vos planchers de bois, de béton ou de carrelage. Un tapis jouera le rôle d’un isolant et protégera vos pieds d’un contact direct avec des matériaux qui peuvent parfois être froids.

Avec des tapis aux endroits stratégiques, vous pourrez même vous promener pieds nus chez vous sans risquer d’attraper un rhume!

Préparer sa maison à la venue de l’hiver : une bonne façon de se réconcilier avec cette saison

Voilà, vous savez maintenant quoi faire pour passer un hiver bien au chaud dans votre maison.

Qui sait, peut-être que l’application de ces quelques conseils réussira à vous réconcilier avec cette saison froide ? En tout cas, vous ne perdez pas grand-chose à les essayer puisqu’ils vous permettront certainement de réaliser des économies d’énergie.

Lire la suite ...
TravauxMaison

Que savoir de l’obligation de révision des équipements de chauffage ?

Les équipements de chauffage sont indispensables pour le confort à l’intérieur d’un bâtiment, surtout en période de froid. Lorsqu’ils sont mal entretenus, ils présentent des risques d’intoxication au monoxyde de carbone (CO). C’est pour cela que les autorités compétentes au plan européen ont mis en place des dispositifs pour contrôler leur état régulièrement. L’État français a transposé dans son arsenal législatif la directive 2010/31/EU modifiée par la directive 2018/844/EU sur la performance énergétique des bâtiments. Ainsi, les équipements de chauffage sont soumis à des obligations en termes d’entretien.

L’obligation d’entretien des chaudières d’une puissance comprise entre 4 et 400 kW

Les appareils de chauffage dont la puissance varie entre 4 et 400 kW sont classés comme des appareils à faible puissance. Selon le décret du 9 juin 2009 et l’arrêté du 15 septembre 2009, ces équipements doivent obligatoirement faire l’objet d’un entretien annuel. L’obligation s’applique à toutes les chaudières, quel que soit le combustible (fioul, gaz, biomasse ou multicombustible). S’il s’agit d’une chaudière individuelle, c’est la personne qui occupe le bâtiment qui doit s’occuper de la révision. Par contre, c’est le syndicat de copropriété qui se charge de l’entretien d’une chaudière collective.

L’opération doit être effectuée par un professionnel qualifié et reconnu. Comme vous pouvez le voir sur curt-chauffage.com, certains professionnels se sont spécialisés dans l’installation, le remplacement et la révision de chauffage à la biomasse. D’autres, par contre, sont des experts du chauffages au fioul, au gaz, etc. Si vous recherchez un spécialiste pour réviser votre équipement de chauffage, faites donc votre choix selon le domaine de compétences du prestataire. Notez que la révision doit s’effectuer une fois dans une année civile.

Si vous procédez à l’installation d’une nouvelle chaudière ou au remplacement d’une vieille chaudière, l’entretien doit se faire dans le courant de l’année civile suivante au plus tard. La mission du professionnel est de contrôler, de nettoyer et de régler l’équipement. Il est également appelé à donner au commanditaire des conseils pour mieux utiliser l’appareil. Si nécessaire, il vous explique la nécessité de remplacer l’équipement. Vous devez conserver l’attestation d’entretien durant deux ans au moins.

L’obligation de contrôle des chaudières d’une puissance variant entre 400 kW et 20 MW

Le décret du 9 juin 2009 et l’arrêté du 2 octobre 2009 stipulent l’obligation de contrôler périodiquement les chaudières dont la puissance nominale va de 400 kW à 20 MW. Sont exceptées les chaudières de récupération. Spécifiquement, les appareils ayant une puissance inférieure ou égale à 5 MW doivent être contrôlés tous les deux ans. A contrario, ceux qui ont une puissance supérieure doivent faire l’objet d’un contrôle tous les 3 ans. Dans les deux cas, la tâche est mise sous la responsabilité de l’exploitant de l’équipement.

Certaines chaudières, en l’occurrence les chaudières biomasse, ne sont pas concernées par l’inspection avant le 30 juillet 2022. Ces appareils doivent cependant être contrôlés pour la première fois avant cette date s’ils ont une puissance inférieure ou égale à 5 MW. La date limite de contrôle est le 30 juillet 2023 pour les chaudières biomasse de puissance supérieure à 5 MW. D’après le code de l’environnement, le contrôle périodique doit être réalisé par un organisme agréé par le COFRAC (Comité Française d’accréditation). Cela consiste à :

  • vérifier la performance de l’équipement ;
  • contrôler l’état des installations réservées à la distribution de l’énergie localisées dans la même pièce que la chaudière ;
  • évaluer le générateur de chaleur selon les exigences en termes de chauffage de bâtiment ;
  • vérifier la tenue du livret de chaufferie…

Si la chaudière à inspecter alimente un réseau de chaleur, le contrôle se limite au réseau primaire. Pour sa part, l’évaluation du dimensionnement de la chaleur s’effectue conformément à la méthode 1 de l’arrêté ci-dessus évoqué. Le contrôle périodique d’une chaudière de 400 kW à 20 MW est indispensable pour éviter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone et créer un espace de détente chez soi.

L’obligation d’entretien des systèmes thermodynamiques de 4 kW à 70 kW

Certains systèmes thermodynamiques d’une puissance de 4 kW à 70 kW sont soumis à l’obligation d’être entretenus tous les deux ans. Ce sont ceux installés pour le compte des logements et bâtiments du secteur tertiaire, notamment les :

  • pompes à chaleur mises en place pour le confort thermique ;
  • chauffe-eaux thermodynamiques collectifs ;
  • entrepôts frigorifiques ;
  • chambres froides mobiles, etc.

L’entretien doit être effectué par un professionnel qualifié selon les dispositions du décret du 28 juillet 2020. L’opération vise entre autres à détecter un dysfonctionnement, à donner des conseils pour optimiser l’usage du système thermodynamique. À la fin, le professionnel remet au commanditaire une attestation d’entretien comportant le résultat de l’évaluation énergétique.

L’obligation de contrôle des systèmes thermodynamiques d’une puissance supérieure à 70 kW

Le code de l’environnement fait obligation aux exploitants de systèmes thermodynamiques dotée d’une puissance supérieure à 70 kW de les faire inspecter régulièrement. Cette obligation concerne les centrales de traitement d’air équipées d’un système de chauffage. L’inspection doit s’effectuer une fois tous les cinq ans et s’applique aussi bien au système qu’au bâtiment.

L’opération se réalise à l’initiative du propriétaire ou du syndicat de copropriété du bâtiment. L’une des étapes de l’opération est la visite sur site qui a lieu sur une installation en marche totale ou partielle. Selon l’article 1 de l’arrêt technique, deux types de systèmes thermodynamiques sont pris en compte (systèmes simples et systèmes complexes).

Lire la suite ...
MaisonTravaux

Des travaux en hauteur en toute sécurité

Lorsque l’on se lance de la rénovation de sa maison, nous sommes régulièrement confronté à des travaux en hauteur. Que cela soit pour la pose d’un faux plafond, de tirer des câbles électriques en hauteur mais aussi refaire des façades complètes ou une réfection d’une toiture, il est important de toujours travailler en sécurité et d’y penser en amont. Bien évidement il existe différents types de matériel qui s’adapte aux travaux que vous réalisez.

Les échafaudages pour les travaux extérieurs

Concernant les ravalements de façade, les interventions sur les toitures et tous les travaux extérieurs en hauteur, le matériel indispensable est bien évidement l’échafaudage. Malgré que le montage d’un échafaudage peut parfois prendre du temps, il vous permettra de travailler sur vos travaux en toute sécurité. Il est important de bien choisir son échafaudage par rapport à ses travaux car la fourchette de prix d’achat d’un échafaudage varie entre 2.000€ et 30.000€. Vous pouvez trouver plusieurs types d’échafaudage sur le site échafaudage Stéphanois qui propose une large gamme pour les particuliers à petits budgets mais aussi pour les échafaudages pour les professionnels lors des gros ravalement de façade.

La gazelle ou l’escabeau

Si vous avez besoin de faire des travaux en hauteur chez vous, il existe bien évidement les escabeaux que vous avez surement tous utilisé, mais aussi les gazelles qui sont des escabeaux avec garde du corps pour plus de sécurité. Alors il faut savoir que les gazelles sont vraiment conseillées pour des hauteurs supérieur à 2m, en effet l’escabeau peut vous servir pour faire des petits travaux à moyenne hauteur mais il ne vous protège pas d’une chute accidentelle. Alors que dans une gazelle, vous êtes en réalité placé sur une plateforme équipé de barrière, il faut vraiment être très maladroit pour tomber. D’ailleurs beaucoup de professionnel refusent à juste titre les travaux sur escabeaux et n’utilisent que des gazelles.

Le marche pied

Alors même si on n’y pense pas tout de suite, finalement le marche pied s’avère être un outil hyper efficace pour les travaux de petites hauteurs. Sachant que les plafonds sont aujourd’hui normalisé à 2m42, un marche pied de 85cm plus votre hauteur vous permettra facilement d’atteindre le plafond. Le gros avantage des marches pieds est que certains sont réalisés tout en longueur et dispose parfois d’une longueur de 1,5m voir 2m. Ce qui vous donne une réelle zone de travail sans avoir à descendre régulièrement pour changer l’escabeau de place. Et c’est un gros point positif, car lors des travaux en hauteur lorsque l’on est seul, le plus embêtant est descendre de l’escabeau pour le bouger de 50cm et de répéter l’opération des dizaines de fois. Alors qu’avec le marche pied, une fois celui-ci correctement posé vous allez pouvoir travailler plus longtemps sans avoir à le déplacer.

Il est important de bien choisir en amont le matériel qui conviendra le mieux pour la réalisation de vos travaux mais aussi ceux qui vous mettrons en total sécurité !

Lire la suite ...
TravauxEntrepriseMaisonSociété

La caisse CI BTP : C’est quoi ?

Introduction

Toutes les personnes qui mènent une activité professionnelle dans le BTP doivent absolument affilier leur entreprise à une caisse de réseau congés intempéries BTP agréée pour la circonscription territoriale dans laquelle elle a son siège social. Quand il y a arrêt de travail dû aux intempéries comme la neige, les inondations, les tempêtes, etc,.. il existe un régime d’indemnisation mis en place pour aider les salariés de ce domaine. Cependant afin de bénéficier de tous ces avantages il y a certains critères à respecter : avoir rempli 200h au cours des deux derniers mois et être présent sur le chantier lors de l’arrêt de l’activité, à moins qu’il ait une permission/raison valable qui justifie son absence. Cependant l’employeur peut demander au salarié de faire des travaux de remplacement à la place des congés intempéries BTP.

Le certificat CI BTP : c’est quoi ?

Vous devez savoir que dans une entreprise qui effectue des travaux, tous les salariés doivent avoir le Cibtp. Il est important de bien se renseigner auprès de sa caisse régionale ou la CIBTP France

Le principe du Certificat Cibtp

Le certificat fut institué vers l’an 1937. Il s’agit des congés payés du BTP qui a été caractérisé par une grande mobilité de la main d’œuvre. Il était difficile de contrôlés les congés surtout quand ils se cumulaient. Ainsi pour régler ce problème et mettre en place un système de congés effectif, les entreprises ayant adhérés ont décidés de viser aux caisses des cotisations qui correspondent au coût des congés acquis par chacun de leurs salariés.

Voici ce à quoi les sommes versées servent généralement :

  • Les frais de gestion
  • Les frais de charges fiscales et sociales
  • Des avantages prévus par les conventions collectives du secteur comme des jours supplémentaires au titre du fractionnement et de l’ancienneté, des congés pour enfants à charge etc… D’ailleurs lorsqu’on ajoute ces avantages, le coût du congé pour les salariés des entreprises en BTP revient à la même que celui des autres secteurs.

Le rôle du Ci BTP ?

Vu toutes les garanties qu’apportent les caisses Ciptb, elles jouent un grand rôle en ce qui concerne non seulement la sécurisation juridique mais aussi la régulation sociale dans le secteur du BTP. Ce rôle très important qui est tenu par le Cibtp est très reconnu non seulement par les employeurs mais aussi par les salariés.

Modalités du Cibtp

Voici les modalités congés  intempéries :

  • les caisses verse les indemnités de congés payés toi comme pour le congé principal de la cinquième semaine, des primes de vacances à 30%, des congés supplémentaires de fractionnement et d’ancienneté, etc.
  • les caisses donnent également la garantie mutuelle du coût des congés entre toutes les entreprises cotisantes.
  • les caisses favorisent également la prise effective des congés des salariés même si l’employeur changeait.

Quand sont payés les congés BTP ?

Il s’agit d’une question courante et c’est assez normal que l’on se pose ses questions. En réalité le versement fait par les caisses de congés payés est éligible soit le 5 ou le 15 du mois suivant. Ce qui signifie que le montant sera prélevé au cours du mois où les employeurs leur ont versé les cotisations.

Comment payer la Cibtp ?

Mis à part le paiement matérialisé, il est possible de payer de deux manière. Premièrement par carte bancaire via un module de paiement bien sécurisé. L’entreprise pourra payer comme quand elle effectue un achat classique en ligne grâce à l’intermédiaire d’une interface sécurisée. Heureusement une attestation provisoire est mise à dispo de manière immédiate.

Deuxième l’entreprise pourra payer via virement bancaire. Ici l’entreprise doit passer un ordre de virement auprès de sa banque. Le paiement devra être validé après 3 à 4 jours ouvrés et après rapprochement également. C’est suite à cette validation que l’attestation provisoire sera mise à disposition.

Comment voir ses congés payés BTP ?

Si vous souhaitez avoir une réponse claire pour les congés payés dans le domaine du BTP voici ce qu’il faut que vous sachiez. Si vous travaillez dans ce secteur sachez qu’il est de votre droit d’avoir les congés payés dès que vous avez franchi les 10 jours premiers jours de travail dans l’entreprise qui vous a recruté. Toutefois il faut noter que le nombre de jours de congés est fixé parle code de travail. Ainsi vous avez droit à 2,5 jours de congés payés chaque mois, soit 30 jours ouvrables en un an. Retenez que les 30 jours équivalent à 5 semaines de congés payés. Mis à part ses rémunérations qui seront versées sachez que le travailleur devra aussi bénéficier des autres congés et aura mentionné dans son bulletin de paie les congés payés.

Conclusion

Cette initiative qui date de plusieurs dizaines d’années est une très bonne initiative qui permet de protéger les travailleurs de ce secteur.

Lire la suite ...
MaisonTravaux

2 utilités majeures d’une base vie sur un chantier de construction

Un chantier conduit par des professionnels doit nécessairement disposer d’une base de vie. Cette dernière constitue en effet un abri temporaire qui accueille les équipements ainsi que les agents impliqués dans l’exécution des travaux. Son intérêt n’étant pas unanimement apprécié, voici les 2 utilités majeures pour lesquelles sa mise en place est non négociable.

Le confort des agents

Comme indiqué précédemment, une base de vie est une construction temporaire. Mais, elle est équipée de tout le nécessaire afin d’offrir aux différents intervenants sur un chantier, tout le confort possible. Déjà que les prix d’une base vie varient, c’est un avantage pour en mettre en place une qui répond à votre budget.

En effet, un bon confort a pour corollaire la motivation et une bonne prédisposition mentale et physique. Dans ces conditions, les agents impliqués dans l’exécution des travaux du chantier donneront sans contrainte le meilleur d’eux-mêmes. C’est sans doute un facteur déterminant dans l’efficience des travaux, puis dans le respect des délais de livraison des chantiers.

Un refuge sécurisé

Une autre facette d’une base de vie moins mise en évidence est qu’elle représente un véritable refuge sécurisé. En effet, des intempéries peuvent survenir à tout moment lors des travaux. Dans ces conditions, les agents peuvent se réfugier en toute quiétude dans la base de vie.

Toujours dans le contexte de la sécurité, les responsables du chantier peuvent installer des caméras de sécurité dans une base de vie. L’objectif est d’enregistrer tous les mouvements afin de pallier les cas de vol. En plus des caméras de surveillance, la mise en place d’un système d’alarme peut servir à empêcher toute intrusion. Il peut s’avérer aussi important d’engager un gardien pour la surveillance de la base, une fois que les agents libèrent le terrain en fin de journée.

Lire la suite ...
TravauxMaison

Les piscines dans le collimateur du Fisc

La nouvelle collaboration du Fisc avec Google risque fortement de déplaire aux particuliers qui n’ont pas déclaré la construction de leur piscine. En effet comme le souligne le site d’immobilier bien-situe, toutes les piscines enterrées n’ayant pas fait l’objet de déclaration seront automatiquement repéré par le fisc qui vous enverra une lettre de rappel afin de vous mettre en conformité avec la loi. Si c’est votre cas, il y a de fortes chances que vous ne passez pas à travers les mailles du filet et se mettre en conformité dès maintenant peut-être une chose judicieuse.

Cependant il faut s’avoir que cette décision fait grand bruit, en effet dans un premier temps cela peut ressembler à de l’intrusion de la vie privée, regarder dans les jardins des particuliers depuis un satellite reste le même principe que de regarder la maison de votre voisin avec un drone.

Mais ce n’est pas tout ce qui est aussi mis en avant par les opposants au projet, est l’association du Fisc avec Google. Il ne faut pas oublier que Google met tout en œuvre pour ne pas déclarer ses impôts en France mais en Irlande, là ou les impôts sont beaucoup moins important par rapport à la France et que d’ailleurs l’entreprise Google a bien été condamné par la justice Française pour …. fraude fiscale !

Lire la suite ...
1 2 3
Page 1 of 3