close

Politique

SociétéPolitique

Les relations entre la France et le Mali se dégradent

actualité au mali

Les relations entre la France et le Mali se sont sérieusement dégradées ces derniers temps. C’est en tenant compte de cette situation que les autorités maliennes de la transition réclament la révision des accords de défense qu’ils ont avec la France. Quel est donc le contenu de cette alliance militaire entre les deux pays ?

C’est effectif ! Le Ministre malien des affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop, a déclaré que le Mali a bel et bien demandé la révision des accords de défense, qu’ils ont signés avec la France. Une première, dans les relations entre la France et une de ses ex-colonies, qui place l’actualité du Mali en une de tous les médias du continent.

En effet, les autorités françaises ne s’étaient pas encore officiellement prononcées jusqu’à présent sur ce sujet, qui s’inscrit dans un contexte tendu sur les plans politique et militaire entre la France et le Mali.

Il y a quelques jours, le gouvernement malien de la transition s’est opposé à l’utilisation (entrée ou sortie) de son espace aérien, surtout par les avions militaires français et de la MINUSMA, peu importe le fait qu’ils viennent ou partent en direction des pays de la CEDEAO. Aujourd’hui lundi, les vols à plein temps des avions onusiens sont pour le moment à l’arrêt. Il faudrait d’abord attendre des pourparlers avec le gouvernement malien sur une autre règlementation.

Signer un accord d’urgence afin de rendre l’intervention militaire française plus simple

Au lendemain de l’intervention française au Mali à travers l’opération Serval, ces accords de défense ont été signés par les deux États le 11 janvier 2013. Pendant que les djihadistes qui avaient occupé le nord du pays s’acheminaient vers la capitale Bamako, le gouvernement malien de l’époque a sollicité la France, qui a immédiatement envoyé 4000 soldats sur le terrain.

En fait, l’intervention militaire française était jusqu’à présent régie par un accord de coopération technique datant de 1985. Les clauses de cet accord concernaient le déploiement des soldats français pour former les FAMA (Forces Armées Maliennes) ou mener des opérations sur le terrain sous la supervision de l’armée malienne à Bamako..

Cette nouvelle alliance sécuritaire entre les deux pays a été faite par des lettres envoyées par les deux parties en mars 2013, d’où la légitimité de l’intervention militaire française en territoire malien.

Promouvoir la sécurité sur le long terme

L’accord sécuritaire a été signé d’urgence en 2013 avant d’être entériné le 16 juillet 2014 à Bamako au cours d’un déplacement du ministre de la défense Jean Yves Le Drian, pour rencontrer l’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keita. Les termes de cet accord montrent à tout point de vue, qu’il est à l’image des accords qui existent entre le Mali et les autres pays africains tels que le Cameroun, le Togo, la Centrafrique, le Gabon et le Sénégal. L’objectif de cet accord est de réaliser une meilleure coopération sécuritaire à long terme.

Cet accord entend participer à l’établissement d’un Mali pacifié et sécurisé à long terme. De façon détaillée, il s’agit de mieux sécuriser les espaces frontaliers et combattre efficacement le terrorisme. Cela prévoit naturellement la présence physique et effective sur le territoire malien des soldats français, mais aussi l’utilisation de l’espace aérien et fluvial du pays avec en amont l’accord de l’État malien.  

Cet accord signé pour une durée de 5 ans est renouvelé en huis clos. Toutefois, il est bien inscrit dans les clauses que chaque contractant a la possibilité de formuler une demande de révision des termes de l’accord, quand il jugera nécessaire de le faire. C’est d’ailleurs ce que font actuellement les autorités maliennes.

Des accords disproportionnés

Le dimanche 16 janvier 2022, la télévision malienne a présenté une interview du premier ministre Choguel Kokalla Maïga, qui s’est insurgé contre cette convention. Il affirme : « Nous avons l’intention de revoir ces accords disproportionnés, qui empêchent les maliens d’effectuer des vols dans leur propre pays sans consulter au préalable la France ».

Cela dure déjà des mois que Bamako dénonce une ingérence de la France dans les affaires intérieures du Mali. Suite à l’appel lancé par le pouvoir malien, plusieurs dizaines de milliers de personnes sont sorties dans les rues, pour s’insurger contre les sévères sanctions de la CEDEAO (Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest).

Lire la suite ...
PolitiqueEconomieSociété

Suppression de l’indemnité Inflation de 100€ promise par le gouvernement.

Les bruits de couloir étaient présent depuis le début de la semaine en effet la droite avait annoncée que la prime inflation n’était pas juste et qu’il fallait la supprimer pour éviter d’avoir à nouveau des pertes dans le budget de l’Etat qui a trop dépensé à cause notamment du « quoi qu’il en coute ».

Il faut savoir que la droite est majoritaire au Sénat, c’est à dire que les décisions prises par le gouvernement sont étudiées par le Sénat et votées par la suite. La majorité de droite aura eu raison cette fois-ci puisque hier dans la soirée le Sénat à fait supprimer l’indemnité inflation qui était promise aux Français touchant moins de 2.000€ et qui aurait du être versé directement par l’employeur début décembre ou début janvier 2022. Cette indemnité avait pour but de compenser la hausse des prix de l’électricité et du gaz, mais aussi la hausse exponentielle des carburants. Le gouvernement peut tenter de réagir face à cette opposition mais à l’heure actuelle vous pouvez faire une croix sur l’indemnité inflation de 100€ qui vous a été promise !

Lire la suite ...
SociétéPolitiqueSanté

16 Départements placés en confinement

Le confinement, qui entrera en vigueur vendredi 19 mars 2021 concerne les huit départements d’Ile-de-France, les cinq départements des Hauts-de-France, ainsi que les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l’Eure.

Cette annonce du Premier ministre Jean Castex intervient peu de temps après les confinements des Alpes Maritimes et des Hauts de France le weekend. Cette décision a pour but de réduire le taux d’incidence de ce virus dans ces départements et surtout de faire descendre le nombres de lits occupés dans les hôpitaux qui atteint pour certains 90% et sont obligés de déprogrammés certaines opérations.

Lire la suite ...
SociétéPolitiqueSanté

Les Alpes Maritimes bientôt confinée

Le virus circule très activement dans ce département. Le ministre de la Santé Olivier Veran étant sur place aujourd’hui pour venir à la rencontre des professionnels de santé dans les hôpitaux. Lors d’une conférence de presse il a aussi annoncé qu’il prendra surement des décisions pour le département dont le taux d’incidence est largement supérieur à la moyenne. Les Alpes Maritimes sont visées par un couvre-feu à 16h00 ou un confinement le week-end alors que ce département entame seulement la première semaine de vacances scolaire.

Lire la suite ...
SociétéEconomiePolitiqueSanté

Augmentation du salaire pour les profesionnels de santé

Le ministre de la Santé, Olivier Veran vient de faire l’annonce aujourd’hui qui avait trouvé un accord avec plusieurs syndicat afin d’augmenter le salaire des professionnels de santé à la hauteur de 183€ net par mois à compter du 1er Juin 2021. Cette annonce devrait répondre à une partie de la colère de professionnel de santé.

Lire la suite ...
SantéPolitiqueSociété

La barre des 80.000 morts dépassées en France

La mortalité en France du Covid gagne du terrain. Nous venons de passer la barre symbolique des 80.000 morts à cause de la pandémie du Covid-19.

  • Les dernières 24h il y a eu 439 décès à l’hôpital. Ce qui nous donne un chiffre total de 80 147 personnes décédées depuis le début de l’épidémie dans le pays.
  • +3300 personnnes sont actuellement en réanimation
  • +1.900.000 de dose de vaccin ont été administré au titre de la première injection
  • Un nouveau conseil de défense est en cours et des mesures plus contraignantes pourront être mise en place dès vendredi (sans pour autant parler d’un nouveau confinement)

Les médecins, et professionnels de santé maintiennent leur déclaration concernant que sans un confinement strict et rapide notre système de santé va droit dans le mur à cause notamment des variants présents sur le territoire

Lire la suite ...
SociétéEntreprisePolitique

Dur Réveil pour certains commerçants

Alors que le premier et le deuxième confinement a laissé un gout très amer aux petits commerçants, qui étaient dans l’incapacité d’ouvrir leur porte pour commencer à réaliser leur chiffre d’affaire de Noël, certains ont eu le droit en plus à la cerise sur le gâteau.

En effet depuis le deuxième confinement, tous les commerces de vente ou de service dit non essentiels, avaient pour ordre de fermer leur porte. Le gouvernement avait annoncé enfin la réouverture le samedi 28 Novembre. Tous les commerçants avaient hâte de reprendre le travail et enfin commencé à travailler pendant la période de fête mais c’était sans compter la manifestions générale qui a eu lieu hier dans la journée et qui a fini dans la soirée.

La douche froide pour certains commerçants à bout de nerf. En effet, partout en France ces manifestations ont donné liue a des rassemblement de casseurs qui n’ont pas hésité à s’en prendre aux devantures des magasins et des commerçants, certains se lèvent aujourd’hui et découvrent leur vitrine brisée et leur magasin saccagé !

Il y a eu seulement 46 interpellations a annoncé le gouvernement hier soir, les commerçants vont surement demandé des comptes au gouvernement car la situation les replongent dans une obligation de fermer.

Lire la suite ...
SociétéPolitique

Un déconfinement progressif en France

Nous approchons peu à peu de la date de fin du confinement c’est à dire le 1er décembre 2020. Cependant le gouvernement à laisser une porte entre ouverte pour le prolongement du confinement. Même si dans les couloirs de l’Elysée tout porte à croire que le déconfinement serait pour le 1er décembre, il risque cependant d’être très progressif comme a annoncé Gabriel Attal le porte parole du gouvernement.

Vers une ouverture des commerces de proximité

L’ouverture des commerces de proximité est au coeur de toutes les discussions, le gouvernement devrait prendre la décision de les ouvrir, pour ne pas laisser le géant Américain Amazon tout rafler pendant les fêtes de fin d’année. Cependant il sous entend aussi un bémol sur cette ouverture qui pourrait être partielle et cibler uniquement quelques commerces.

Les lieux de cultes

Les lieux de cultes sont aussi sur la table, avec les différentes manifestations des Chrétiens qui réclament la réouverture des églises et la possibilité de célébrer la messe.

Les bars et restaurants

Toujours dans le collimateur du gouvernement étant un vecteur important du Covid-19, il y a peu de chance de voir ses commerces ouvrir leur porte dès le 1er décembre. Le gouvernement parle d’une ouverture pas avant 2021.

Un couvre feu de nouveau en place ?

On parle bien d’un déconfinement très progressif, cela pourrait donc dire qu’un couvre feu sera mis en place partout en France afin de palier à des dérives possibles de sorties et de réunion de plus de 6 personnes. Concernant les fêtes de Noël il y a peu de chance que le gouvernement les bloquent complètement mais il se peut qu’elles soient réduits à un entourage très proche.

Lire la suite ...
SociétéPolitique

Le Préfet de Police de Marseille face aux critiques

Hier dans la journée, le préfet de Police de Marseille a déclaré :

Globalement, tous ceux de bonne foi ont bien compris les règles et les appliquent facilement

Jusqu’ici tout va bien il est tout à fait normal que le Préfet s’occupe personnellement des allers et venus et voir le travail de la Police de Marseille sur le terrain en train de faire un contrôle des attestations.

Cependant il est raillé sur les réseaux sociaux, cela notamment car cette phrase intervient dans un contexte particulier. En effet, le Préfet de Police de Marseille a contrôler des dealers sur des points de deals connus, ainsi que les clients qui venait acheter du cannabis ou d’autres drogues illégales.

Les réseaux sociaux, se sont vus alors choqués que le Préfet de Police soit déconcertés que ces personnes n’ai pas d’attestation sur eux et n’a pas hésiter à leur faire la morale. Une histoire plutôt cocasse !

On verra bientôt en France le contrôle d’attestation de braqueur sortant d’une bijouterie disent certains utilisateurs de Twitter.

Lire la suite ...
SociétéPolitique

L’affaire Nicolas Sarkozy loin d’être finie

Cette explication sonne comme une douloureuse défaite pour l’ancien président de la république. Alors que Nicolas Sarkozy affirmait que son accusation dans la nébuleuse du financement libyen pour sa campagne de 2007 était uniquement basée sur des déclarations contradictoires de Ziad Takieddine, le parquet national financier (PNF) était impatient de répondre.

Dans un communiqué publié jeudi 12 novembre, PNF rappelle que l’homme d’affaires franco-libanais (qui prend sa retraite aujourd’hui) a fait l’objet de six auditions au cours desquelles « il n’est jamais revenu sur ses premières déclarations ». De plus, les actes d’accusation dans cette affaire, y compris ceux contre Nicolas Sarkozy, sont fondés sur « des preuves sérieuses et cohérentes qui ne se limitent pas au témoignage d’une seule personne ».

«Les accusations contre Serge Touraine, après avoir interrogé M. Takieddine, sont totalement infondées», estime le PNF, alors que le camp de l’ancien président entendait recourir au volontariat. le visage de l’homme d’affaires sulfureux pour déclarer son innocence.

Dans un communiqué de presse, les républicains ont apporté jeudi un « soutien indéfectible » à Nicolas Sarkozy après « ce nouveau rebond du prétendu scandale libyen », jugeant que « les mesures prises, absolument disproportionnées dans un dossier entièrement repensé, soulignent les graves échecs ». Sur les réseaux sociaux et dans les médias, LR et les ténors de droite se sont relayés pour déchiqueter les accusations contre Nicolas Sarkozy.

Lire la suite ...
1 2
Page 1 of 2