close
SociétéSanté

Un député Français prêt a tester le vaccin anti Covid

Il est très important de se mobiliser pour rendre la recherche crédible.  » Hervé Saulignac, adjoint du PS Ardèche, a déclaré vendredi 13 novembre s’être porté volontaire il y a quelques semaines pour tester un vaccin contre Covid-19. L’annonce qui apparaît comme une méfiance à l’égard de ce type de traitement reste très élevée en France sur fond de contenu conspirateur ciblant les réseaux sociaux.

Sur le plateau de BFMTV, un élu socialiste explique les raisons qui l’ont amené à choisir. « C’est une obligation civique et personnelle avant qu’elle ne se combine avec mes responsabilités de députés », souligne Hervé Saulignac, qui met également en avant le « choix de cohésion » imposé par la crise que traverse le pays. « Nous ne pouvons pas exiger que les pouvoirs publics nous protègent et se cachent lorsque la recherche française en a besoin », a-t-il ajouté.

Malgré la peur qu’il ressent, le député européen justifie cette initiative par la nécessité de répondre à l’immense méfiance envers nos institutions, et notamment sur la recherche sur les vaccins et vaccins pharmacologiques. «Chaque jour, je vois la conspiration grandir à grands pas et je pense qu’il est extrêmement important de se mobiliser pour donner de la crédibilité à la recherche et reconnaître les institutions qui l’ont perdu de manière significative», explique Hervé Saulignac, qui dit que cette participation il n’est pas payé.

La Rédaction

The author La Rédaction

Leave a Response